Bibliographie indicative

Le Bureau des longitudes numérique (1795-1932) : procès-verbaux numérisés et expositions virtuelles 

http://bdl.ahp-numerique.fr/ [projet financé par l’A.N.R., 2017-2020].

 

Le Bureau des longitudes (textes réglementaires et décrets le concernant) :

http://www.bureau-des-longitudes.fr/

 

 

Boistel, Guy,

—   À paraître : « Pour la Gloire de M. de La Lande ». Une histoire scientifique et institutionnelle de la Connaissance des temps, le « bréviaire » des astronomes et des marins, 1679-1909 [sorte de livret d’accompagnement de l’exposition virtuelle de la Connaissance des temps].

― Additif à la notice de Françoise Bléchet « La Connaissance des temps », in Jean Sgard (dir.), Dictionnaire des Journaux, 1600-1789.

Lien : http://dictionnaire-journaux.gazettes18e.fr/journal/0221-la-connaissance-des-temps

― 2001/2003, L’astronomie nautique au XVIIIE siècle en France : tables de la Lune et longitudes en mer, Thèse de doctorat en histoire des sciences et des techniques, Centre François Viète, Université de Nantes (3 vols. 1000 pp.). Histoire partielle de la Connaissance des Temps (1679-1795) dans la partie II de la thèse. Disponible en PDF sur le site HALSHS : https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01340554/document

—   2004, « Nicole-Reine Lepaute et l’hortensia », Cahiers Clairaut, n° 108, p. 13-17 [le rôle de Nicole Lepaute dans les relations Lalande-Clairaut].

Lien : http://www.ac-nice.fr/clea/lunap/html/Transits/TransitsRecre2.html

― 2006, « De quelle précision a-t-on réellement besoin en mer ? Quelques aspects de la diffusion des méthodes de détermination astronomique et chronométrique des longitudes en mer en France, de Lacaille à Mouchez (1750-1880) », Histoire & Mesure, 2006, vol. XXI, n°2,  p. 121-156. Lien : https://histoiremesure.revues.org/1748

― 2010, « Jérôme Lalande et la Marine : un engagement sans failles mais non désintéressé », in G. Boistel, C. Le Lay, J. Lamy (dir.), Jérôme Lalande (1732-1807) : une trajectoire scientifique, Presses Universitaires de Rennes, p. 67-80 [l’introduction des distances lunaires dans la Connaissance des temps par Lalande].

Lien : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01340997

― 2010, L’observatoire de la Marine et du Bureau des longitudes au parc Montsouris, Paris, IMCCE/E-Dite éditions [sur Ernest Mouchez, le BDL et la gestion de cet observatoire et de ses personnels].

— 2014, « Un bréviaire pour les astronomes et les navigateurs ? Les éphémérides de la Connaissance des Temps et ses calculateurs, de Lalande à Loewy, 1776-1905 », Archives Internationales d’histoire des sciences, 64/172-173, p. 463-480 [fixe le cadre général de cette histoire].

Lien : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01340881

— 2014, « Hervé Faye et Ernest Mouchez, ou l’astronomie française entre science et politique à la fin du XIXe siècle », in G. Boistel, Le Gars S. et Le Lay C., Hervé Faye (1814-1902) ou l’art de la rupture, SABIX, n°55, p. 80-92.

—   2016, « From Lacaille to Lalande : French Work on Lunar Distances, Nautical Ephemerides and Lunar Tables, 1742-85 », in Dunn R., Higgitt R. (eds.), Navigational Enterprises in Europe and Its Empires, 1730-1850, Basingstoke, Palgrave/McMillan, p. 47-64.

—       2017, « Profession calculateur du Bureau des longitudes et de la Connaissance des temps. Du (presque) bénévolat à la professionnalisation, 1795-1905 », in M. Schiavon & L. Rollet, Pour une histoire du Bureau des longitudes (1795-1935), Presses Universitaires de Nancy, p. 25-66 à paraître.

 

Boistel Guy, Le Gars Stéphane, Le Lay Colette (éds.), 2014, Hervé Faye (1814-1902) ou l’art de la Rupture, Bulletin de la SABIX (La revue des amis de l’École Polytechnique), n°55 [Hervé Faye assure la présidence du Bureau des longitudes pendant près de 25 années à la fin du XIXe siècle].

Description : http://www.sabix.org/bulletin/sabixb55.htm

 

Feurtet, Jean-Marie,

― 2005, Le Bureau des longitudes (1795-1854). De Lalande à Le Verrier, thèse pour le diplôme d’archiviste paléographe, Paris, École Nationale des Chartes. [résumé sur le lien suivant : http://theses.enc.sorbonne.fr/document949.html ]

― 2010, « Lalande, père fondateur et premier patron du Bureau des longitudes (1795-1807) », in G. Boistel, J. Lamy, C. Le Lay, Jérôme Lalande (1732-1807), une trajectoire scientifique, Presses Universitaires de Rennes, p. 51-65.

 

Gingerich, Owen & Welther, Barbara L., 1983, Planetary, Lunar and Solar positions, New and Full Moons, A.D. 1650-1805, Philadelphia, The American Philosophical Society, Independence Square. Voir “I. The Accuracy of historical ephemerides”, p. x-xxiv [comparaison et précision des éphémérides astronomiques, entre 1650 et 1735].

 

Le Lay, Colette, 2014, « L’annuaire du Bureau des longitudes et la diffusion scientifique : enjeux et controverses (1795-1870) », Romantisme. Revue du dix-neuvième siècle, n°166/4, p. 21-31.

 

Lévy, Jacques, 1976, « La création de la Connaissance des temps », Vistas in Astronomy, vol. 20, p. 75-76 [éclaircit le rôle de Joachim Dalencé dans les premiers volumes de la Connaissance des temps].

Sanchez, Jean, 2016, Des éphémérides astrologiques aux éphémérides astronomiques : étude sur l’exclusion de l’astrologie des savoirs légitimes au XVIIe siècle en France, mémoire non publié de Master 2 histoire et philosophie des sciences, Université Paris Diderot [essentiel pour les débuts de la Connaissance des temps – éléments biographiques inédits sur Joachim Dalencé].

Toulmonde, Michel, 1996, « Les diamètres du Soleil dans la Connaissance des temps depuis 1795 », in Ferraz-Mello S. (ed.), Dynamics, ephemerides and astrometry of the Solar System ; proceedings of the 172nd Symp. Int. Astron. Union, Paris, 38 July 1995, p. 361-364.

 

 

Pour la contribution du Bureau du Cadastre aux calculs de la Connaissance des temps (entre 1791 et 1802), voir le projet LOCOMAT :

Peaucelle, Jean-Louis,

― 2011, « Personnes ayant participa aux travaux du bureau du Cadastre de octobre 1791 à mars 1802 », LOCOMAT project, INRIA ; PDF en ligne :

http://locomat.loria.fr/cadastre/docs/peaucelle2011collaborateurs.pdf

― 2012, « Un « éléphant blanc » en pleine révolution française : les grandes tables de logarithmes de Prony comme substitut au cadastre ! », Les Annales des Mines - Gérer & Comprendre, 2012, n° 107, p. 74-86.

― 2012, « Le détail du calendrier de calcul des tables de Prony, de 1791 à 1802 », LOCOMAT project , INRIA ; PDF en ligne :

 http://locomat.loria.fr/cadastre/docs/peaucelle2012prony-calendrier.pdf

 

Roegel, Denis, 2011, « The great logarithmic and trigonometric tables of the French Cadastre : a preliminary investigation », 11 janvier 2011, LOCOMAT project, INRIA (fichier PDF en ligne : http://locomat.loria.fr/cadastre/analysis.pdf).