Mademoiselle Schmid

Calculatrice auxiliaire de 1897 à 1909 puis de 3e classe en 1909

La carrière de Mademoiselle (E.) Schmid, fille de Hippolyte-Adolphe et de Zoé-Louise, est connue fragmentairement. Elle est entrée en 1897 comme auxiliaire ; elle reçoit alors 2600 francs pour ses calculs. En 1909, trois membres de la famille Schmid figurent dans les tableaux des calculateurs : Mme (Veuve) et Melle Schmid sont « calculateurs de 3e classe », Maurice Schmid est auxiliaire1. Il n’est pas possible de suivre plus loin sa carrière et nous supposons que celle-ci s’est arrêtée en 1909, pour des raisons qui nous sont encore inconnues, après une petite douzaine d’années de calculs pour la CDT.

1. PV BDL, 20 janvier 1909.

Citation du texte: Guy Boistel, “Mademoiselle Schmid,” La connaissance des temps, consulté le 27 octobre 2020, https://cdt.imcce.fr/items/show/974.