Bradley, James

Né à Sherborne en 1693

Mort à Chalford en 1762

Astronome anglais. Tout d’abord ecclésiastique au pays de Galles, il démissionne de ses fonctions pour devenir professeur d’astronomie à Oxford, en 1721. À partir de 1725, il cherche à mettre en évidence l’effet de la parallaxe sur la direction apparente des étoiles proches. Lors de ses observations, Bradley identifie un deuxième effet plus important et fait ainsi la découverte de l’aberration de la lumière, en 1727. Il est également, en 1748, le découvreur de la nutation de l’axe de rotation terrestre. Il établit une formule de calcul de la réfraction atmosphérique et produit des tables des mouvements des satellites galiléens de Jupiter. En 1742, il succède à Edmond Halley comme astronome royal. En tant que directeur de l’observatoire de Greenwich, de 1742 à 1762, il réalise l’acquisition d’instruments de précision et effectue de nombreuses observations stellaires.

Citation du texte: William Thuillot, “Bradley, James,” La connaissance des temps, consulté le 19 octobre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/890.