Riccioli, Giovanni Battista, SJ

Né à Ferrara en 1598

Mort à Bologna en 1671

Astronome italien. Le nom de Giovanni Battista Riccioli est principalement attaché à la nomenclature lunaire que nous utilisons encore de nos jours. Avec son ami et compatriote Grimaldi, il dresse la plus exhaustive compilation de la géographie lunaire, répertoriant 600 taches. L’ensemble de ses travaux astronomiques est rassemblé dans deux sommes encyclopédiques, l’Almagestum Novum (1651) – et ses 1500 pages d’érudition – et l’Astronomia Reformata (1665). En tant que jésuite, il est chargé par son ordre de réfuter les théories nouvelles de Copernic, Kepler et Galilée.

Mais Riccioli, avant d’être philosophe et théologien, est avant tout un astronome et un mathématicien agissant en scientifique rationnel. Il expose ainsi 77 arguments contre le mouvement copernicien de la Terre; il faudra plus de deux siècles pour répondre à certaines de ses objections les plus pertinentes. Il tente de démontrer la fausseté de la théorie de Galilée sur la chute des corps, mais en vain. Il sera même le premier à donner la véritable accélération de la pesanteur. Riccioli manquera finalement de peu la découverte des anneaux de Saturne qui reviendra à Huygens en 1655.

Citation du texte: Pascal Descamps, “Riccioli, Giovanni Battista, SJ,” La connaissance des temps, consulté le 19 octobre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/886.