Lacaille, Nicolas Louis de

Né à Rumigny en 1713

Mort à Paris en 1762

Astronome et mathématicien français. Lacaille entre en 1736 à l’Observatoire de Paris, où il est formé par Jacques Cassini aux côtés de César-François Cassini de Thury. Il y reste six ans durant lesquels
il mène des travaux aussi divers que les premières mesures de la propagation du son (1738), la description géographique des côtes de France de Nantes à Bayonne (1738), ainsi que les grandes opérations de vérification de la méridienne de Paris (1739-1740). En 1742, Lacaille installe son observatoire personnel au Collège des quatre nations (aujourd’hui palais de l’Institut) où il enseigne comme grand maître des mathématiques. Il entre à l’Académie des sciences en tant qu’adjoint-astronome le 3 mai 1741 et devient associé peu après. Calculateur infatigable, il consacre un grand nombre d’ouvrages et d’articles relatifs à des questions d’astronomie fondamentale (premier calcul de la valeur précise de la durée de l’année tropique) et aux éphémérides des corps célestes. Entre 1750 et 1754, Lacaille entreprend un vaste projet d’observation du ciel austral, encore peu connu à cette époque. Installé au Cap, en Afrique du Sud, il y observe plus de 10 000 étoiles et dresse le premier catalogue d’objets nébuleux (1755), 25 ans avant le célèbre catalogue de Messier. Il profite également de l’occasion pour mettre en place une campagne internationale d’observation de la grande opposition périhélique de la planète Mars en septembre 1751, dont il déduit une une nouvelle valeur de la parallaxe solaire (l’équivalent de l’unité astronomique, distance moyenne entre la Terre et le Soleil).

Citation du texte: Pascal Descamps, “Lacaille, Nicolas Louis de ,” La connaissance des temps, consulté le 9 décembre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/862.