Cassini, Jacques (Cassini II)

Né à Paris en 1677

Mort à Thury-sous-Clermont, Oise en 1756

Jacques Cassini, dit Cassini II, est le fils de Jean-Dominique Cassini appelé par Colbert pour diriger l’Observatoire de Paris lors de sa création en 1669.

Après des humanités au collège Mazarin, Jacques Cassini poursuit sa formation auprès de son père.

En 1694, il est nommé élève-astronome à l’Académie royale des sciences, dont il gravira tous les échelons.

Après un voyage en Italie, pays natal de son père, il se rend en Angleterre où il rencontre les astronomes les plus en vue dont Newton, Halley, Flamsteed. En 1696, il est élu fellow de la Royal Society.

La Carte de France est l’une des œuvres majeures de sa vie. Il assiste tout d’abord son père dans la mesure de la méridienne jusqu’à Collioure, puis il termine l’opération, de Dunkerque au Canigou, après la mort de celui-ci.

En 1720, il publie De la grandeur et de la figure de la Terre pour rendre compte de ses travaux géodésiques.

Cartésien comme son père, il défend l’idée d’une Terre allongée aux pôles, et il affronte le clan des « newtoniens » qui, avec Maupertuis, pensent la Terre aplatie.

La même année 1740 voit la parution de ses Elémens d’astronomie et de Tables astronomiques du Soleil, de la Lune, des planètes, des étoiles fixes, et des satellites de Jupiter et de Saturne.

Après le retour des expéditions de mesure de méridien en Laponie et au Pérou, décidées par l’Académie royale des sciences, l’aplatissement de la Terre convainc le monde savant.

Jacques Cassini cède peu à peu la place à son fils César-François dit Cassini de Thury (1714-1784).

Citation du texte: Colette Le Lay, “Cassini, Jacques (Cassini II),” La connaissance des temps, consulté le 12 décembre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/840.