Laugier, Ernest

Né le 1812

Mort le 1872

Ernest Laugier fait partie d’une lignée de scientifiques renommés : son père est chimiste et son frère aîné est chirurgien. À l’issue de ses études à l’École polytechnique (1834), il entre à l’Observatoire de Paris où il effectuera toute sa carrière, s’illustrant par ses observations de comètes et de taches solaires en particulier. Par son mariage avec Lucie, fille de Claude-Louis Mathieu et nièce d’Arago, il rejoint ce que l’on appelle communément le « clan Arago ». En 1843 il est élu membre de la section d’astronomie de l’Académie des sciences et membre adjoint du Bureau des longitudes. Il en deviendra membre titulaire en 1862. Lors de l’avènement de Le Verrier à la tête de l’Observatoire de Paris en 1854, Laugier participe à la résistance aux côtés de Mathieu et Delaunay, notamment lors des attaques de Le Verrier à l’Académie des sciences contre les publications du Bureau des longitudes, Connaissance des temps et Annuaire. Chassés de l’Observatoire, Mathieu et Laugier s’installent avec leurs familles rue Notre-Dame-des-Champs où les calculs de la Connaissance des temps se poursuivent dans des conditions dégradées par la difficulté d’accès aux données d’observations. Comme la plupart des astronomes du Bureau des longitudes, Laugier se réjouit de la destitution de Le Verrier en 1870 et de son remplacement par Delaunay. Malheureusement, la pause est de courte durée, Delaunay et Laugier décédant prématurément en 1872.

Citation du texte: Guy Boistel, Colette Le Lay, “Laugier, Ernest ,” La connaissance des temps, consulté le 7 juillet 2020, https://cdt.imcce.fr/items/show/828.