Lalande, Jérôme

Né en 1732

Mort en 1807

Astronome français. Reçu en 1753 à l’Académie royale des sciences, il est chargé en 1761 du cours de mathématique de son vieux maître Delisle au collège royal de France.

Il lui succède en 1768 et, en 1774, il obtient que sa chaire de mathématique devienne chaire d’astronomie.

Pour ses élèves et pour ceux qui veulent étudier l’astronomie, il rédige son Astronomie qui paraît en 2 volumes en 1764.

Il révisera ce traité jusqu'à la fin de sa vie (2e édition en 3 volumes en 1771 et 3e en 1792). Il y expose tout ce qui est connu au 18e siècle de cette science depuis l’Antiquité.

La fin de l'ouvrage traite des instruments et de la pratique du calcul astronomique avec les notions mathématiques nécessaires.

Ses Leçons au Collège sont bien suivies et lui amènent ses meilleurs élèves: Méchain et Delambre. Des étrangers viennent près de lui étudier la pratique de l’astronomie et son Astronomie a formé la plupart des astronomes de son époque.

Lalande rédige un Abrégé d’astronomie (1774) en un volume qui aura un grand succès et sera traduit et réédité.

Pour les dames, il fait paraître en 1786 Astronomie des Dames qui aura encore plus de succès, petit abrégé à l’usage des débutants.

Citation du texte: Guy Boistel , “Lalande, Jérôme ,” La connaissance des temps, consulté le 19 octobre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/820.