Pottier, Lucien-Félix

Mort le 1936

Lucien-Félix Pottier est calculateur pour la CDT de 1888 à 1936 †. Il entre comme auxiliaire en 1888, est promu à la 3e classe en 1898, puis à la 2e classe en 1909. Il devient calculateur principalen 1925aux côtés de Jules Masson, le fils d’Auguste Masson, décédé. Il est atteint par la limite d’âge (63 ans) en 19291 mais est maintenu en poste2 jusqu’en 1936 comme « calculateur principal en retraite ». Lucine-Félix Pottier est remplacé par Michel Waitz en 1934 après une carrière de près de quarante-huit années.

Dans les procès-verbaux, Pottier s’occupe beaucoup de l’Annuaire, secondant ainsi souvent Henri Rocques-Desvallées dans cette tâche.

Pottier est fait Officier d’Académie puis Officier de l’Instruction publique. Il est entré à la Société d’entomologie en 1896, où il est un spécialiste des coléoptères3. Il habite à Paris dans le 14e arrondissement, au 3 rue Lecuirot. Il s’est marié à Anna-Maria Decastiau. Devenue Veuve Pottier, elle bénéficie d’une pension d’un montant de 7800 francs4.

 

1. PV BDL des 25 avril 1928 et 8 mai 1929.

2. Comme le seront Madame Schmid au début des années 1930 et Madeleine (de) Saint-Paul dans les années 1940.

3. Bull. Soc. Ent., vol.6, 1901, p. 393.

4. Journ. Off. du 6 février 1936 (arrêté de pension de 7800 francs, daté du 18 octobre 1935).

Citation du texte: Guy Boistel , “Pottier, Lucien-Félix ,” La connaissance des temps, consulté le 7 juillet 2020, https://cdt.imcce.fr/items/show/790.