Masson, Auguste-Désiré

Né à Paris le 21 mai 1857

Mort à Paris le 21 avril 1918

Entré comme auxiliaire en septembre 1885, Auguste Masson est promu aide calculateur en janvier 1888, puis calculateur de 3e classe en décembre 1893. Il est fait Officier d’Académie le 20 avril 1895. Sa contribution « touche à tous les chapitres de la Connaissance des temps et de l’Annuaire »1.

Promu calculateur de 1e classeen 1909, il est évalué par Andoyer :

« Calculateur des plus habiles et des plus attentifs, ne cesse depuis son entrée au Bureau de mériter tous les éloges. Ses calculs sont des modèles d’exactitude et de netteté ; il sait les arranger d’une manière ingénieuse. C’est aussi un très bon vérificateur. »2

 

Il décède le 21 avril 1918. Le Bureau transforme son poste pour pouvoir titulariser MelleSaint-Paul, transfuge de l’Observatoire, pour compenser l’absence des calculateurs mobilisés par le conflit avec l’Allemagne. Son fils Jules Masson ( ?- ?) deviendra calculateur principal en 1925 puis « Chef de service » au décès de Rocques-Desvallées en 1929.

 

1. Lettre du Président du Bureau au ministre de l’Instruction publique, Paris, 28 novembre 1900 pour une proposition de promotion d’Auguste Masson au grade d’Officier de l’Instruction publique [Archives inédites du Bureau des longitudes, dossier personnel d’Auguste Masson].

2. Archives inédites du BDL, Dossiers personnels des calculateurs.

Citation du texte: Guy Boistel , “Masson, Auguste-Désiré,” La connaissance des temps, consulté le 7 juillet 2020, https://cdt.imcce.fr/items/show/774.