Danjon , André

Né à Caen en 1890

Mort à Suresnes en 1967

Reçu à l’École normale supérieure (ENS) en 1910, agrégé de physique en 1914, il entre à l'observatoire de Strasbourg en 1919 et en devient directeur en 1930. Recteur de l'université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand en 1940, il organise la protection des enseignants et étudiants alsaciens. Il est arrêté par les allemands en 1942 puis révoqué.

Nommé directeur de l'observatoire de Paris-Meudon en 1945 (poste qu'il occupera jusqu'en 1963), il va réorganiser l'astronomie française. Sous son impulsion, de nouveaux laboratoires sont construits à l'Observatoire, en particulier le laboratoire d'optique à la tête duquel il fait venir André Couder. Pressentant l'importance future de la radioastronomie, il accueille à l'Observatoire, en 1954, le groupe de radioastronomie de l'ENS, pendant la construction de la station de Nançay.

Il est à l'origine de la création de l'observatoire de Haute-Provence et, avec Jean Kovalevsky, du service des calculs et de mécanique céleste du Bureau des longitudes, futur IMCCE. Ses travaux scientifiques sont du domaine de l'astrométrie : photométrie, mesure des positions d'étoiles, détermination d'orbites des étoiles doubles, etc.

André Danjon était aussi un remarquable enseignant et son Astronomie générale reste un ouvrage de référence.

Citation du texte: Jean-Louis Simon, “Danjon , André ,” La connaissance des temps, consulté le 24 août 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/567.