Clairaut, Alexis Claude

Né à Paris en 1713

Mort à Paris en 1765

Enfant précoce, second d'une fratrie de vingt et un enfants, il écrit, à douze ans, un mémoire sur quatre courbes géométriques qu'il présente à l'Académie des sciences.
Son traité Recherches sur les courbes à double courbure lui vaut d'être admis à l'Académie des sciences, à 18 ans, Louis XV lui ayant accordé une dispense d'âge. En 1736, il participe à l'expédition française de Maupertuis en Laponie, chargée de mesurer la longueur de 1 degré de méridien.
Cette expédition et celle de Bouguer et de La Condamine au Pérou en 1735, confirment l'aplatissement des pôles prévu par Newton.
Dans sa Théorie de la Lune (1752), il étudie le problème de trois corps ponctuels s'attirant suivant la loi de Newton . Il applique ses résultats au mouvement de la comète de Halley : tenant compte des perturbations apportées par Jupiter et Saturne sur l'orbite de la comète, il calcule, avec l'aide de Lalande et de Nicole-Reine Lepaute, son retour au périhélie en 1759 ; il le prévoit pour le 13 avril.
Le passage réel a lieu le 12 mars. Ce résultat remarquable aurait été encore meilleur s'il avait disposé de valeurs des masses de Jupiter et de Saturne plus précises.

Citation du texte: Jean-Louis Simon, “Clairaut, Alexis Claude ,” La connaissance des temps, consulté le 18 octobre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/565.