Baillaud , Benjamin

Né à Chalon-sur-Saône en 1848

Mort à Toulouse, en 1934

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure et de la faculté des sciences de Paris il devient élève astronome à l’Observatoire de Paris en 1872. Il est nommé directeur de l’Observatoire de Toulouse en 1879 et doyen de la faculté des sciences de Toulouse. Il y favorisa alors un enseignement de première qualité, dota l’observatoire de Toulouse de nouveaux instruments, équipa la station du Pic-d-Midi et engagea l’observatoire dans le programme de la Carte du ciel. De 1908 à 1926, Baillaud dirigea l’Observatoire de Paris et en développa la stature internationale. Des conférences internationales, celle de la Carte du ciel en 1909 et celle sur les éphémérides en 1911, s’y tinrent sous son autorité.  Avec le général Ferrié, Baillaud participa à la détermination de la longitude par la radio. Il instaure pour cela, en novembre 1910, l’envoi de signaux horaires, depuis l’Observatoire de Paris, via la Tour Eiffel. Grâce à ses travaux, la responsabilité du  Bureau international de l’heure, créé en 1912 lors d’une conférence internationale de l'heure radiotélégraphique tenue à Paris, est alors confiée à l’Observatoire. Cette décision conforta le rôle primordial de l’établissement dans la mesure du temps. Deux de ses fils seront astronomes, Jules, spécialiste de spectrophotométrie et René, spécialiste de la mesure du temps.

Citation du texte: Jean-Louis Simon , “Baillaud , Benjamin ,” La connaissance des temps, consulté le 12 décembre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/564.