Tisserand, François-Félix

Né à Nuits-Saint-Georges en 1845

Mort à Paris en 1896

Sa thèse de doctorat, passée en 1868, il développe la méthode employée par Delaunay pour construire sa théorie de la Lune (Le Verrier l'avait mis sur ce sujet dans l'espoir - vain - de trouver des erreurs dans les travaux de Delaunay!). Il participe ensuite à plusieurs importantes missions astronomiques (observation de l'éclipse de Soleil à Malacca en 1868, étude du passage de Vénus devant le Soleil, au Japon, en 1874, etc.).

Directeur de l'observatoire de Toulouse de 1873 à 1878, il revient ensuite à Paris. Il devient membre de l'Académie des sciences puis enseigne la mécanique céleste à la Sorbonne. Il rédige son œuvre maîtresse, le ''Traité de Mécanique Céleste'', somme des connaissances de son époque dans lequel il introduit ses propres recherches. Ce traité d'une remarquable clarté reste encore aujourd'hui un ouvrage de référence. Tisserand a été directeur de l'observatoire de Paris de 1892 à sa mort.

Citation du texte: Jean-Louis Simon, “Tisserand, François-Félix ,” La connaissance des temps, consulté le 20 août 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/559.