Newcomb, Simon

Né à Wallace, Nouvelle-Écosse, Canada en 1835

Mort à Washington en 1909

Fils d’un enseignant itinérant, il étudie en autodidacte les mathématiques et l’astronomie au cours d’une jeunesse aventureuse. Il devient calculateur au Nautical Almanac Office en 1857 puis obtient, en 1871, un poste d’astronome et de professeur de mathématiques à l’United States naval Observatory à Washington. C’est le début d’une remarquable carrière d’astronome. Disposant de plus d’observations et d’une meilleure connaissance des masses planétaires que Le Verrier, il refait les tables de ce dernier, en collaboration avec G.W. Hill.

Les tables de Newcomb et Hill vont être la source des éphémérides du Soleil et des planètes publiées dans l’American Ephemeris de 1900 à 1983. Les tables de Newcomb sont également la source des éphémérides de Neptune publiées dans la Connaissance des temps de 1877 à 1883 et de celles d’Uranus de 1879 à 1883. Comparant les tables de la Lune de Hansen aux observations il leur apporte des corrections empiriques. À partir de 1877, Newcomb se lance, aidé par Hill, dans un travail considérable de recalcul des constantes astronomiques. Le système des constantes de Newcomb sera, jusqu’à une époque récente, le standard international. Newcomb a été le directeur du Nautical Almanac Office de 1877 à 1897.

Citation du texte: Jean-Louis Simon, “Newcomb, Simon ,” La connaissance des temps, consulté le 14 décembre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/557.