Flaugergues, Honoré

Né à Viviers en 1755

Mort en 1830

Juge de paix à Viviers (Ardèche), Honoré Flaugergues y passe l’essentiel de sa vie.
Passionné de météorologie, physique, histoire naturelle, astronomie, il s’y construit un observatoire et soumet des mémoires à plusieurs académies.
A compter de 1789, il noue une correspondance avec Pierre Méchain et Jérôme Lalande, en obtient le prêt d’instruments et leur fait parvenir ses observations.
Certaines d’entre elles sont publiées dans la Connaissance des temps. Il est élu associé non résidant de l’Institut (section d’astronomie) en 1796.
A la mort de Lalande en 1807, il perd son principal protecteur en France mais le baron von Zach (1754-1832), directeur de l’observatoire de Seeberg à Gotha prend alors le relais. Honoré Flaugergues poursuit ses observations (Mercure, Saturne, taches solaires, comètes, etc.) jusqu’à sa mort en 1830.

Citation du texte: Colette Lelay, “Flaugergues, Honoré ,” La connaissance des temps, consulté le 9 décembre 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/468.