Dupiéry, Marie-Louise

Née à Paris en 1746

Morte en 1830

Marie Louise Elisabeth Félicité Pourra de la Madeleine, Mme Dupiéry (1746-1830) ou du Pierry, est l’amie de cœur de Jérôme Lalande qui lui dédie son Astronomie des dames « comme à la femme la plus instruite que je connusse. » et nous informe qu’elle a fait un cours public d’astronomie à Paris en 1789.
Ses calculs sur les éclipses solaires du XVIIème siècle ont permis de préciser les multiples perturbations du mouvement de la Lune étudiées, entre autres, par Clairaut, Euler et d’Alembert. Les lettres de Lalande à sa chère Lala, devenant par la suite « astronomette » puis Pantomaté, ont été publiées chez Vrin (Lalandiana I, 2007).
Auprès de Lalande de même qu’à l’académie de Béziers, Mme Dupiery succède à Nicole-Reine Lepaute quand celle-ci abandonne l’astronomie pour se consacrer à son mari malade.
Ses sujets d’intérêt sont variés, allant de la chimie (elle correspond, par exemple, avec le grand chimiste Fourcroy pour lequel elle compose également des tables) à l’histoire naturelle.

Citation du texte: Colette Lelay, “Dupiéry, Marie-Louise ,” La connaissance des temps, consulté le 20 août 2019, https://cdt.imcce.fr/items/show/466.